Rencontre avec les artistes : Inaabiwin

Meryl McMaster, Murmur [Murmure], 2013, impression à jet d’encre. Collection des Affaires autochtones et du Nord Canada. Photo : Lawrence Cook.

Rencontre avec les artistes : Inaabiwin

Jeudi 3 octobre 2019, 19h30 - 20h30

Les artistes Greg Staats, Hannah Claus et Meryl McMaster de l’exposition Inaabiwin s’entretiendront sur l’approche rationnelle à l’interaction avec le monde et à sa compréhension. La rencontre se déroulera dans le Hall Alma Duncan.

Biographies d’artistes

Greg Staats, aujourd’hui installé à Toronto, est un artiste kanien’kehá:ka, hodinǫhsǫ:ni, né à Ohsweken, sur le Territoire des Six Nations de la rivière Grand. Ses œuvres associent la langue, les procédés mnémoniques et le monde naturel. Il travaille en continu la conceptualisation d’une esthétique hodinǫhsǫ:ni restauratrice afin de définir son rôle, en constante évolution, d’observateur et de participant, les multiples au traumatisme, le fardeau performatif des condoléances ainsi que le renouveau. Ses œuvres tentent de visualiser la création d’espaces relationnelle depuis une expérience vécue sur la réserve pour élever la conscience et restaurer le mouvement de progression. Il exprime ses explorations de nombreuses manières, de la photographie, à la sculpture, en passant par la vidéo, l’installation et les œuvres à base de texte. Ses œuvres, associations de langue, de procédés mnémoniques et du monde naturel ont comme base une méthodologie hodinǫhsǫ:ni et un comportement préventif visant à acquérir, à retenir et à honorer la mémoire et à contrer l’oubli systémique. Greg Staats est lauréat du prix du duc et de la duchesse d’York en photographie et ses œuvres ont été exposées partout en Amérique du Nord. Il a également fait partie du corps professoral de deux résidences thématiques en art visuel autochtone au Centre des arts de Banff. 

Hannah Claus, aujourd’hui établie à Montréal, au Québec est de descendance anglaise et kanien'kehá:ka (mohawk) et membre de la Nation Mohawk de Tyendinaga de la baie de Quinte. Ses installations créent des environnements sensoriels qui témoignent de la mémoire et de la transformation. Ses œuvres explorent les liens particuliers, personnels et vivants depuis une perspective autochtone. Elle s’inspire tout particulièrement de la cosmographie kanien'kehá:ka (mohawk) pour déranger notre perception du temps, de l’espace et de la mémoire. Ses œuvres font partie des collections de diverses institutions et ont fait l’objet d’expositions partout au Canada, aux États-Unis, en Allemagne, en Suisse, au Mexique et au Chili. Hannah Claus est vice-présidente du conseil d’administration du Collectif des commissaires autochtones et chargée de cours en art autochtone contemporain au collège Kiuna, un établissement postsecondaire autochtone à Odanak, au Québec.

Meryl McMaster, est Crie des plaines de la Première Nation de Red Pheasant et membre de la Première Nation de Siksika. Établie à Ottawa, elle travaille principalement en photographie. Ses œuvres dans lesquelles figurent accessoires, vêtements sculpturaux et performances produisent une synergie qui éloigne le public de l’ordinaire et le transporte vers la contemplation et l’introspection. Meryl McMaster est lauréate de plusieurs prix, incluant le Prix nouvelle génération de photographe de la Banque Scotia et le prix REVEAL en art autochtone. Ses œuvres font partie de collections au Canada et aux États-Unis et ont été exposées entre autres, au Musée des beaux-arts du Canada et au National Museum of the American Indian du Smithsonian. Son exposition individuelle Confluence est présentement en tournée partout au Canada jusqu’en 2020.

Danielle Printup, de Kitigan Zibi Anishnabeg, au Québec, est administratrice du secteur des arts et commissaire hodinohso:ni et anishnabée ayant des racines maternelles à Ohsweken, en Ontario. Elle a étudié l’histoire de l’art à l’Université de Guelph et a participé au programme de stage du Musée des beaux-arts du Canada et au programme de formation muséale destinée aux autochtones du Musée canadien de l’histoire. Elle a tour à tour travaillé à la Galerie SAW, au Centre d’art autochtone et pour le programme d’art public de la Ville d’Ottawa. Installée à Ottawa, elle est aujourd’hui assistante de programme à la Carleton University Art Gallery.

Image : Meryl McMaster, Murmur [Murmure], 2013, impression à jet d’encre. Collection des Affaires autochtones et du Nord Canada. Photo : Lawrence Cook.