Déclaration de la GAO pour un changement systématique

Déclaration de la Galerie d’art d’Ottawa pour un changement systématique

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO) reconnaît le racisme et la violence systématique envers les personnes noires, les personnes autochtones et toutes les personnes de couleur (BIPOC) de notre ville et de notre région. Les artistes et les personnes travaillant dans le domaine de la culture sont des membres importants de ces communautés, et nous utiliserons le pouvoir et le privilège de notre statut d'institution culturelle pour amplifier leurs voix, et pour être ressource et soutien. Nous avons beaucoup de travail à faire. Commençons par les mots et assurons-nous que nos paroles mèneront à des actions significatives et continues, et à des changements fondamentaux.

C’est en comprenant et en saisissant ce que l’on a fait, ou pas fait, que nous créerons des points d'action pour aller de l'avant. La Galerie d’art d’Ottawa respecte le travail fait par les personnes liées au mouvement Black Lives Matters qui se sont engagées à une tâche importante, déjà menée par plusieurs artistes et individus militants, consistant à utiliser des mesures et des statistiques pour mettre en lumière les inégalités au sein de nos institutions culturelles. 

Les événements récents ont renforcé la volonté d'étendre les audits à l'ensemble des structures opérationnelles et des activités de programmation de la Galerie, d'agir en tendant la main, en consultant, en écoutant, en rectifiant les lacunes et en partageant des plateformes avec les voix de tous les artistes, les personnes travaillant dans le domaine culturel et les communautés BIPOC, y compris ceux de la communauté noire.

Cette résolution fut approuvée lors d’une récente rencontre du conseil d’administration de la Galerie d’art d’Ottawa :
 
Au nom de la Galerie d’art d’Ottawa, nous condamnons le racisme et tous les actes de violence et de discrimination fondés sur la race, l'origine ethnique, la religion, la langue, l'orientation sexuelle, l'identité de genre et autres formes d'intolérance discriminatoire. En tant que leader culturel et de carrefour communautaire, nous continuerons à travailler avec nos communautés et à écouter pour aider à démanteler les systèmes d'oppression et d'injustice.

Ces mots deviendront des actions :

  1. Planification des priorités stratégiques : La GAO entame en 2020 un processus de révision des priorités stratégiques. Ce processus, qui durera toute l’année, est mené par le conseil d’administration et la directrice et chef de la direction. L’un des éléments essentiels de ce processus est une série de groupes de discussion communautaires lors desquels la GAO donne la parole et est à l’écoute de personnes marginalisées, y compris des séances avec la communauté noire. Ces séances ont comme objectif de mettre en place des mesures à prendre et des résultats mesurables pour l’ensemble des activités et des opérations de la Galerie, qui nous guideront lors des trois prochaines années. Il s’agit d’un processus et d’une visée à long terme pour la GAO, mais nous agissons d’ores et déjà sur les articles présentés ci-dessous. 

  2. Priorités pour les acquisitions et les expositions : Le mandat de la GAO fait partie intégrante de ses politiques d'acquisitions et d'expositions qui reflètent la diversité de la production artistique de la région par sa collection permanente et son programme d’expositions. La GAO assurera la transparence de son processus de sélection et de responsabilisation à l'égard de son mandat par : 1 ) une consultation accrue auprès de la communauté dans la sélection et l’organisation d’expositions, 2) l'affinement de nos lignes d'acquisitions et d'expositions, servant à prioriser la présentation et l’acquisition du travail d'artistes issus de communautés marginalisées, y compris des communautés noires.
     
  3. Possibilités d’éducation et d’engagement du public : Qu'il s'agisse de conférences d'artistes, de tables rondes ou d'activités de rayonnement et de rassemblement, la GAO partagera l'espace de ses nombreuses plateformes (virtuelles et physiques) pour permettre aux voix BIPOC, y compris celles de la communauté noire, pour aider à faire entendre les voix qui apportent le changement et faire avancer les conversations et les questions importantes.
     
  4. Pratiques commerciales : La Galerie Annexe, galerie commerciale de la GAO, et la boutique OAG Shop sont dédiées à mettre en valeur l’art canadien. Les fonds qui y sont amassés servent à soutenir les activités de la GAO. Nous allons augmenter la représentation des personnes autochtones, noires et de couleur (BIPOC) en nous assurant de distribuer nos appels à soumissions à un plus large public, que nos jurys représentent la diversité de notre communauté, et en invitant chaque année une personne à titre de commissaire à organiser une exposition dans la Galerie Annexe. Ce contrat annuel permettra à la Galerie Annexe d'élargir son engagement envers les artistes de la région, de partager le droit de parole et l’expertise disponible quant au processus de sélection dans le cadre de son programme d'expositions, et de réduire les obstacles affectant des communautés BIPOC.  

  5. Personnel : La GAO continuera à recruter du personnel de communautés diverses, et à en assurer son implication, pour guider les décisions et procédures internes et refléter des perspectives plus larges. De plus, la Galerie offrira régulièrement à son équipe une formation anti-oppression afin de garantir un espace sûr, accueillant et accessible, et ce à tous les niveaux.