Face à Claude Cahun et Marcel Moore

Cara Tierney, Back and Forth, 2011. Avec permission de l’artiste. © Cara Tierney.Cara Tierney, Back and Forth, 2011. Avec permission de l’artiste. © Cara Tierney.

Face à Claude Cahun et Marcel Moore
Mettant en vedette les œuvres de Cara Tierney, Claude Cahun, Dayna Danger, Laura Taler, Marcel Moore, Mark Clintberg, Sarah Pucill et Zanele Muholi

À l’affiche : du 14 septembre 2019 au 9 février 2020
Vernissage : 4 octobre 2019

Commissaire : Michelle Gewurtz

Présentée par : 



En présentant des œuvres contemporaines créées en réaction au travail novateur de Claude Cahun (1894 – 1954) et Marcel Moore (1892 – 1972), deux artistes intergenres surréalistes, l’exposition Face à Claude Cahun et Marcel Moore comble les écarts générationnels et géographiques. Redécouvertes vers la fin des années 1980, les photographies prises pendant les années 1920 et 1930 par ces deux artistes partenaires de vie et d’art ont eu un impact important dans le milieu des arts. Aujourd’hui, on reconnait Claude Cahun (née Lucy Schwob) et Marcel Moore (née Suzanne Malherbe) pour leurs portraits collaboratifs de Claude Cahun, images complexes qui bouleversent notre conception de la féminité et de la masculinité et défient les modes de pensée binaires.  

Cette exposition présente un dialogue entre le travail de Claude Cahun et Marcel Moore et des œuvres contemporaines d’artistes qui confondent les normes de genre en jouant avec la langue, la photographie, la performance, le film, les costumes et les textiles. Chaque artiste vise l’expression d’une large gamme d’identités et contribue ainsi à l’évolution de l’histoire de la visibilité genderqueer. Si, dans le contexte de cette exposition, l’œuvre de Claude Cahun et Marcel Moore s’impose comme référence historique de ces représentations, à l’époque, leur autodétermination mènera de plus à l’exploration délibérée de l’identité ethnoculturelle juive. Leur œuvre collaborative explore donc l’expérience du vécu dans un contexte particulier à l’Europe au début du 20e siècle, alors que les catégories de représentation étaient en crise et que la visibilité elle-même était dangereuse. Le travail de Claude Cahun et Marcel Moore, quoique personnel, était politique. Le dialogue établi entre les œuvres de Claude Cahun et Marcel Moore et celles de ces artistes travaillant sur la scène canadienne et internationale révèle, sur une échelle progressive, la visibilité d’artistes et de sujets queers. Cette présence toujours plus publique et diversifiée nous met donc au défi de questionner à quel point les gestes, le langage, les objets et les styles utilisés au quotidien servent à construire et à défaire notre notion d’identité et notre sens d’appartenance.   


 

 

Marcel Moore, Sans Titre (Claude Cahun), 1928. Avec la permission de Jersey Heritage Collections. © Jersey HeritageMarcel Moore, Sans Titre (Claude Cahun), 1928. Avec la permission de Jersey Heritage Collections. © Jersey Heritage