L’importance du sanctuaire

Le Réseau pour une ville sanctuaire à Ottawa est un collectif composé d’activistes, d’universitaires, de personnes migrantes et de membres de notre collectivité qui s’opposent à la discrimination dans la prestation de services sur une base de statut d’immigration et qui croient que toute personne a droit à un statut. Ottawa ville sanctuaire est la campagne qui vise faire d’Ottawa une ville sanctuaire.

La série L’importance du sanctuaire, qui se déroule à la GAO et qui est organisée par le Réseau pour une ville sanctuaire à Ottawa est en pause à cause de la fermeture temporaire de la Galerie. En attendant de pouvoir vous accueillir à nouveau, nous vous proposons un enregistrement audio du plus récent évènement de la série.

Écoutez !

La professeure Angela Joya présentait le 11 mars 2020 une conférence ayant pour thème Crise mondiale des personnes migrantes : catastrophe climatique, mondialisation et sécurisation croissante des frontières. Sans doute l’une des questions les plus urgentes de notre temps, la crise des personnes migrantes exige l’attention des gouvernements comme de la communauté. La réponse à la crise affectera la vie de millions de personnes. La présentation était suivie d’une discussion ouverte.

Professeure auxiliaire de recherche à l’Institut d’économie politique de l’Université Carleton, Angela Joya est l’auteure de The Roots of Revolt: A Political Economy of Egypt from Nasser to Mubarak, à paraître chez Cambridge University Press. Son projet de recherche actuel porte sur les activités communautaires en réponse aux stratégies de développement qui ont échoué en Tunisie, au Maroc, et en Algérie.

La série L’importance du sanctuaire est en partie financée par la Fondation communautaire d’Ottawa.

Pour de plus amples informations, consultez https://ottawasanctuarycity.ca/fr/

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Courriel

La GAO est ouverte de 10 h à 18 h le mercredi, vendredi, samedi et dimanche, et ferme à 21 h le jeudi. L’entrée à la GAO est toujours GRATUITE.