Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Groupe des Sept

Le Groupe des Sept à la Galerie d’art d’Ottawa

A.J. Casson, Frood Lake at Willisville [Lac Frood à Willisville], 1963, huile sur toile, 4,3 cm x 91,4 cm. Collection Firestone d’art canadien, Galerie d’art d’Ottawa. Don de la Fondation du patrimoine ontarien à la Ville d’Ottawa.

Le 7 mai 1920 à l’Art Gallery of Toronto, aujourd’hui le Musée des beaux-arts de l’Ontario, se tient la toute première exposition du Groupe des Sept qui présente leur vision pour un art national fondé sur le paysage canadien. Aujourd’hui, plus d’un siècle plus tard, l’influence du Groupe des Sept sur l’évolution de l’art canadien se fait encore sentir et leurs œuvres attisent toujours le collectionnement à l’échelle internationale.

Venez découvrir le Groupe de Sept à la Galerie d’art d’Ottawa en découvrant la Collection Firestone d’art canadien, une importante collection axée sur la période moderne.

La famille Firestone, commence à rassembler sa collection au début des années 1950 et au fil des ans, elle acquiert plus de 1 600 œuvres de partout au pays. Alors que tous les groupes importants et les mouvements principaux canadiens y sont représentés, les œuvres du Groupe de Sept, qui représentent 40 pour cent des pièces, forment la majorité de la collection.

Grâce aux efforts soutenus de la famille Firestone, la Galerie d’art d’Ottawa détient aujourd’hui la troisième plus importante collection d’œuvres d’A. Y. Jackson au pays.

À voir : À PERTE DE VUE

La Collection Firestone d’art canadien est une importante collection d’œuvres de la période moderne. Elle est composée d’œuvres provenant d’un vaste éventail de styles artistiques, de régions géographiques et d’époques au Canada.

La collection comporte surtout des paysages et des œuvres abstraites. Des représentations — et des interprétations — de vues de partout au pays côtoient des visions abstraites réalisées par des artistes du Canada sous l’influence de diverses techniques modernistes. En examinant la collection de ces points de vue, l’exposition se penche sur l’histoire de l’art canadien telle que reflétée par les pratiques de collectionnement de la famille Firestone.

L’exposition À perte de vue comprend des tableaux de tous les membres du Groupe des Sept, dont un grand nombre d’œuvres d’A.Y. Jackson, Arthur Lismer et A.J. Casson.

« Un paysage à la forme et aux couleurs claires et bien définies, florissant d’inspiration, voilà ce que l’artiste requiert, un paysage qui ne demande qu’à servir, chargé d’inhérentes potentialités. »

– Franklin Carmichael

Firestone résonne. Points de vue diversifiés sur Le Groupe des Sept

Lire la vidéo

Retrouvez l’exposition Don Kwan. Paysage, perte, et patrimoine en visionnant cette visite de commissaire enregistrée dans laquelle Don Kwan, artiste sinocanadien queer de troisième génération, se sert d’approches multidisciplinaires pour réagir à la Collection Firestone d’art canadien de la Ville d’Ottawa.

Dans le cadre de la série Firestone résonne de la GAO, Don Kwan s’interroge sur la représentation moderniste du paysage canadien. Par sa pratique, il dialogue avec une sélection de ces œuvres historiques et se penche sur la question : à quoi ressemble l’appartenance dans le paysage canadien ?  

Les œuvres de Don Kwan sont exposées côte à côte avec celles de la Collection Firestrone d’art canadien qui inclut des pièces d’Alan C. Collier, A. J. Casson, Yvonne McKague Housser, Lawren Harris et George Pepper, entre autres. 

Contemporaines

Emily Carr, Sunlight in the Forest [Coucher de soleil dans la forêt], v. 1912, huile sur toile de lin, 55,9 cm x 43,5 cm x 2,2 cm. Collection Firestone d’art canadien, Galerie d’art d’Ottawa Don de la Fondation du patrimoine ontarien à la ville d’Ottawa.
Anne Savage, Banff, 1949, huile sur panneau de contreplaqué, 35,9 cm x 30,8 cm x 0,6 cm. Collection Firestone d’art canadien, Galerie d’art d’Ottawa Don de la Fondation du patrimoine ontarien à la ville d’Ottawa.

La Collection Firestone d’art canadien comprend aussi des œuvres de femmes artistes paysagistes, contemporaines aux membres du Groupe des Sept, comme Emily Carr, Anne Savage et d’autres.

Le Groupe des Sept ne compte comme membres que des hommes, qui se rencontrent d’ailleurs souvent à l’Arts and Letters Club (salon des arts et des lettres), dont l’entrée est interdite aux femmes. Or les femmes artistes aussi trouvent moyen d’établir des liens entre elles, de développer une pratique professionnelle et de contribuer au mouvement artistique national. Emily Carr, importante artiste paysagiste de la Colombie-Britannique, entretient des années durant des liens avec Lawren Harris, membre du Groupe des Sept. Aujourd’hui, on la compte parmi les artistes au Canada les plus notables du 20e siècle. La paysagiste Anne Savage, membre du Groupe de Beaver Hall établi à Montréal, est une très bonne amie du peintre A. Y. Jackson. Parmi ses contributions à l’art canadien, notons ses peintures, son enseignement et ses radiodiffusions. Les œuvres de ces femmes et d’autres font partie de la collection de la famille Firestone aux côtés des œuvres des membres du Groupe des Sept.

Boutique OAG Shop

Passez par la boutique OAG Shop et laissez-vous tenter par des produits inspirés de nombreuses œuvres du Groupe des Sept de la Collection Firestone d’art canadien : livres, tasses, cartes et plus encore.

À revoir : l’œuvre Paysage de l’Algoma de Franz Johnson

Lire la vidéo

En 2020, la Galerie d’art d’Ottawa célèbre le centenaire du Groupe de Sept avec l’exposition Les 100 ans du Groupe des Sept. Collection et commémoration.

Retrouvez l’exposition en visionnant une visite avec la commissaire Rebecca Basciano qui vous fera apprécier davantage l’œuvre Paysage de l’Algoma, peinte par Franz Johnson, membre fondateur du Groupe des Sept.

Atelier axé sur les artistes : Sortir du cadre

L. L. FitzGerald, Prairie Homestead [Ferme familiale dans les Prairies], 1925, huile sur toile, 27 cm × 34,1 cm. Collection Firestone d’art canadien, Galerie d’art d’Ottawa Don de la Fondation du patrimoine ontarien à la ville d’Ottawa.

Explorez cet important groupe d’artistes canadiens tout en vous penchant sur la question du changement climatique avec l’atelier Sortir du cadre de la GAO. Étudiez des œuvres bien connues du Groupe des Sept et faites travailler votre imagination au-delà des limites de la toile.

Tout en réfléchissant au changement climatique, expérimentez avec la perspective et la couleur et créez un paysage qui sort du cadre en ajoutant votre point de vue à des œuvres iconiques.

La GAO est ouverte de 10 h à 18 h le mardi, mercredi et dimanche, et ferme à 21 h le jeudi, vendredi et samedi. L’entrée à la GAO est toujours GRATUITE. | Inscriptions pour nos camps artistiques d'été !