Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une exposition de paysages et de tableaux abstraits tirés de la Collection Firestone d’art canadien

Henri Masson, Evening, Bic, Quebec [Le soir, Bic, Québec], 1974, huile sur toile. Collection Firestone d’art canadien, Galerie d’art d’Ottawa. Don de la Fondation du patrimoine ontarien à la Ville d’Ottawa.

À perte de vue témoigne de la vision d’une famille d’Ottawa et de la collection qu’elle a envisagée et léguée

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO) se prépare à inaugurer À perte de vue. Le paysage et l’abstraction dans la Collection Firestone d’art canadien, une exposition de groupe qui met en lumière des paysages et des abstractions de la Collection Firestone d’art canadien (CFAC) et qui ouvrira ses portes au public le 11 février 2024, avec une journée de festivités et d’activités.

La Collection Firestone d’art canadien est une importante collection d’œuvres de la période moderne. Elle est composée d’œuvres provenant d’un vaste éventail de styles artistiques, de régions géographiques et d’époques au Canada. La collection comporte surtout des paysages et des œuvres abstraites. Des représentations — et des interprétations — de vues de partout au pays côtoient des visions abstraites réalisées par des artistes du Canada sous l’influence de diverses techniques modernistes. En examinant la collection de ces points de vue, l’exposition À perte de vue se penche sur l’histoire de l’art canadien telle que reflétée par les pratiques de collectionnement de la famille Firestone.

« Des scènes captivantes qui reflètent la constante évolution du paysage aux abstractions tourbillonnantes qui captent l’imagination, et tout ce qui se trouve entre les deux, explorer la CFAC est toujours aussi merveilleux. C’est un plaisir de pouvoir mettre en valeur une grande variété d’œuvres dans le cadre de À perte de vue, et de présenter les différentes façons dont ces genres sont représentés au sein de la Collection. » – Meghan Ho, commissaire, À perte de vue

Les Firestone d’Ottawa entament leur collection au début des années 1950 et collectionnent rapidement plus de 1600 œuvres de partout au pays, dont des peintures et des croquis d’artistes du Groupe des Sept représentant 40 % de leurs possessions. La famille lègue sa collection à la Fondation du patrimoine ontarien en 1972 afin de conférer une plus grande accessibilité au public. La Fondation en transfère la propriété à la Ville d’Ottawa en 1992, et la Galerie d’art d’Ottawa devient responsable de la conserver et de la présenter publiquement. La Galerie prend soin de la collection et la présente par le biais d’expositions changeantes mettant en vedette des artistes, des thèmes historiques et des mouvements artistiques, garantissant que la collection demeure une source d’inspiration pour les gens d’Ottawa et les touristes tout en servant de ressource précieuse pour la recherche et l’éducation.

« Le magnifique don d’art canadien de la famille Firestone continue de nous inspirer à trouver des façons de créer des liens entre les gens et l’art, comme cette famille le faisait dans leur maison d’Ottawa. Nos expositions célèbrent la vision des Firestone, leur contribution à la scène artistique et leur rôle dans la croissance et la reconnaissance de l’art canadien. La GAO a créé un foyer pour que chaque personne puisse profiter de cette collection importante, qui montre de manière unique l’étendue de l’histoire de l’art au Canada. Nous invitons tout le monde à venir célébrer, découvrir et interagir avec ce trésor national et ses incroyables artistes. » – Alexandra Badzak, directrice et chef de la direction de la GAO

Le public est invité à une journée d’art gratuite le dimanche 11 février pour célébrer l’ouverture de l’exposition. Les festivités commencent à 10 h avec un Dimanche créatifs spécial Bal de Neige qui souligne le Nouvel an lunaire. Dès 12 h 30, venez découvrir l’œuvre On Greener Hillsides [De plus vertes collines] (1958) de Takao Tanabe en compagnie de la commissaire de l’exposition Meghan Ho lors d’une visite éclair. Ensuite, à 13 h, c’est l’heure d’Art, thé et bonne compagnie, une discussion sur l’utilisation de la photographie dans la recherche scientifique sur l’œuvre de Lawren Harris Mount Thule, Bylot Island [Mont Thulé, Île Bylot] (v. 1930) de la Collection Firestone d’art canadien en compagnie d’Alexandra Badzak (direction et chef de la direction de la GAO), Rebecca Basciano (commissaire en chef de la GAO), et Germain Wiseman (technologue en documentation scientifique, Institut canadien de conservation).

Facebook
Twitter
LinkedIn
Courriel

La GAO est ouverte de 10 h à 18 h le mardi, mercredi et dimanche, et ferme à 21 h le jeudi, vendredi et samedi. L’entrée à la GAO est toujours GRATUITE. | Inscriptions pour nos camps artistiques !