Rattraper l’écart est une série d’activités mensuelles élaborée par la GAO explorant le potentiel d’échange créatif et d’apprentissage entre les personnes plus âgées et les jeunes de la région d’Ottawa/Gatineau.

Le comité Âge d’Art de la GAO, formé de personnes plus âgées, et le conseil jeunesse de la Galerie, ont travaillé ensemble pour créer (avec la participation de groupes représentant des personnes âgées et des jeunes) un programme d’activités intergénérationnelles présentées à la GAO de septembre 2018 à mars 2019.

Financé par :

Portraits en musique : Le mercredi 19 septembre 2018

Pour la première activité, des membres de PAL Ottawa Community, du Ottawa Chinese Community Service Centre et des élèves du programme d’arts visuels de l’école secondaire Canterbury d’Ottawa se sont rencontrés à la Galerie d’art d’Ottawa.

Ensemble, les jeunes de Canterbury et les moins jeunes de la communauté chinoise d’Ottawa ont collaboré à la création d’œuvres d’art dynamiques qui comprenaient des danses et de la musique traditionnelles associées à des sketchs interactifs.

Malgré la barrière linguistique, la créativité a permis une riche communication intergénérationnelle.

Art et méditation : Le mercredi 24 octobre 2018

Les aînés membres de 4 Churches, les élèves de l’École d’art d’Ottawa et des membres du Conseil canadien des aveugles ont participé à une visite guidée interactive et tactile des expositions de la Galerie d’art d’Ottawa.

À l’aide de description visuelle, d’expériences tactiles et de supports matériels, le personnel de la GAO a permis aux personnes aveugles ou à vision partielle de faire l’expérience d’oeuvres d’art et de méditer sur la pratique.

Cette activité a souligné l’importance de l’accessibilité et de l’inclusion dans les pratiques artistiques et au sein des établissements.

Histoires en tête-à-tête : Le mercredi 21 novembre 2018

Des membres de l’Association des femmes immigrantes de l’Outaouais (AFIO) et des élèves du CÉGEP de l’Outaouais se sont rendus, peut-être pour la première fois, à la Galerie d’art d’Ottawa.

Le groupe a pu profiter d’une visite guidée de la Collection Firestone d’art canadien, de l’exposition du designer canado-égyptien, Karim Rashid et de Comment j’m’ai rendu icitte à Ottawa / How I came to Ottawa, une oeuvre tactile commandée à l’artiste métis acadien Eric Walker.

Les jeunes et les moins jeunes ont également participé à un atelier inspiré de la pratique d’Eric Walker qui les encourageait à partager leur expérience de l’immigration. Un diner communautaire clôtura avec succès cette belle activité.

Cartes postales du fond du coeur : Le samedi 8 décembre 2018

La Galerie d’art d’Ottawa a proposé une visite guidée en arabe, en français et en anglais aux jeunes et moins jeunes membres de la communauté musulmane de Nepean Sud, du Centre catholique pour immigrants ainsi que du groupe Réfugié 613.

Puis, tout le monde a participé à un atelier qui visait le partage des expériences par la création de cartes postales inspirées des expositions.

Pour finir, tout le monde a profité d’un diner communautaire avant de partager sa création au son d’applaudissements chaleureux.

Cercle de tambours Sankofa pour les Sept générations : Le samedi 19 janvier 2019

Les jeunes du YLAC (Conseil consultatif des jeunes leaders) ont collaboré à l’organisation d’un échange intergénérationnel entre communautés noires et autochtones de la région.

La journée a débuté avec une cérémonie de prière et de libation menée par des membres aînés des communautés afin de créer une atmosphère de respect mutuel dans l’espace partagé. Un imposant cercle de tambours et de narration, mené par A7, Gen Cultural Arts Studio of Afro-Caribbean Dance, Flo’s Seniors, et Black Speculative Arts Movement (BSAM) a servi de fond au partage de l’histoire des tambours et de leur pouvoir pour les cultures autochtones, africaines, caribéennes et noires.

Jeunes et moins jeunes ont appris les bases du tambour et l’importance de la préservation des traditions.

Un enregistrement sonore des battements produits crée une oeuvre collective qui reflète les pulsations communes. Un goûter culturel a également été partagé.

La bibliothèque humaine queer : Le jeudi 7 février

La bibliothèque humaine queer a bénéficié de la participation de membres du comité jeunesse de la Fierté dans la capitale et de membres du Réseau Fierté des aîné(e)s d’Ottawa qui ont accepté d’être consultés comme le seraient des livres.

Cette activité qui s’est déroulée à la GAO dans le cadre du tout premier événement Fierté hivernale, visait le partage d’expériences personnelles de membres de la communauté LGTBQ2+ qui ont répondu aux questions du public. Des élèves du CÉGEP comme des membres adultes du public y ont participé.