Salle de presse

SALLE DE PRESSE

Dossier de presse de l’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa

Dossier de presse de l’exposition inaugurale


Cinq nouvelles expositions prennent l’affiche ce printemps à la Galerie d’art d’Ottawa
Ce printemps et cet été, la programmation de la GAO est axée sur les sciences, la collaboration internationale, la littérature liée aux arts martiaux et le voyage

OTTAWA – 1er avril 2019 – Cinq nouvelles expositions mettant en vedette des artistes qui travaillent au niveau local, national ou international prennent l’affiche ce printemps et cet été à la Galerie d’art d’Ottawa (GAO). Artistes et commissaires seront de la partie lors du vernissage public qui se tiendra le jeudi 11 avril, de 17 h 30 à 20 h 30. Les expositions, inspirées de la science et de l’art, des actualités, de la résistance et du voyage, comptent des sculptures interactives, de l’art créé de façon collaborative et une projection vidéo de grande envergure.  

Carbone + lumière. La précision lumineuse de Juan Geuer (jusqu’au 18 août 2019) célèbre l’esprit novateur de Juan Geuer (1917-2009) et son art fondé sur la science. La commissaire invitée Caroline Seck Langill révèle le legs de Juan Geuer en jumelant ses œuvres à celles de Barry Ace, Doug Back, Darsha Hewitt, Catherine Richards, Daniel Sharp, Michael Snow et Norman White, artistes en nouveaux médias. Plusieurs pièces de l’exposition (photographies en 3D, sculptures cinétiques, installations d’envergure) sont interactives et requièrent la participation du public. De plus, l’exposition fait le point sur le rôle qu’a joué Ottawa dans l’étonnante pratique de l’artiste.

Organisée par la GAO, la Vancouver Art Gallery et l’Art Gallery of Greater Victoria, Howie Tsui. Les écuyers de l’anarchie (du 12 avril au 15 septembre 2019) est une exposition individuelle itinérante de nouvelles œuvres de l’artiste Howie Tsui. Né à Hong Kong, Howie Tsui a vécu à Lagos au Nigéria, à Thunder Bay et à Ottawa. Retainers of Anarchy [Les écuyers de l’anarchie], qui donne son nom à l’exposition, est une installation vidéo de 25 mètres. Rappelant les rouleaux parchemins, la vidéo détaille la vie pendant la dynastie Song (960 – 1279). L’œuvre renvoie au Wuxia, un genre littéraire traditionnel lié aux arts martiaux, aujourd’hui repris dans les films populaires et à la télévision. Pour Howie Tsui, le Wuxia est un outil narratif permettant la dissidence et la résistance. Cliquez ici pour visionner un extrait de la vidéo.

Culture enveloppante (du 12 avril au 15 septembre 2019), un projet jumelant deux traditions culturelles artistiques distinctes, mais semblables, réunit dix artistes autochtones de l’Australie et du Canada qui ont collaboré sur la création d’une robe en peau de bison et d’une grande cape en peau de phalanger. L’exposition, mettant en vedette le travail de Barry Ace (Anishinaabe [Odawa]), Kerri Clarke (Boon Wurrung), Maree Clarke (Mutti Mutti, Yorta Yorta, Boon Wurrung), Rosalie Favell (Métisse), Mitch Mahoney (Boon Wurrung, Barkindji), Molly Mahoney (Boon Wurrung, Barkindji), Wade Mahoney (Barkindji), Meryl McMaster (Crie), Adrian Stimson (Siksiká [Pied-Noir]), et Vicki West (trawlwoolway), sera par la suite présentée ailleurs au Canada ainsi qu’en Australie.

L’artiste Cheryl Pagurek, installée à Ottawa, se sert de technologie de détection de la profondeur 3D et de programmation informatique pour explorer les expériences quotidiennes de connexion au monde réseauté. Connect [Connexion] est une installation vidéo et audio interactive qui projette la silhouette de membres du public sur des images et des sons issus de bulletins d’informations internationales. L’exposition Cheryl Pagurek. Connexion est présentée du 12 avril au 11 août 2019.   

Dominic Laporte, artiste d’Ottawa, explore par son travail les limites du portrait en juxtaposant des méthodes de peinture traditionnelles et des techniques mixtes. Dominic Laporte croit que le portrait peut transcender la voix de l’artiste, qu’il prenne comme sujet un membre respecté de la communauté hip-hop locale ou encore une personne rencontrée lors d’un voyage en Inde. Son exposition Pranayam est présentée du 4 avril au 11 mai 2019 dans la Galerie Annexe de la GAO

Pour les calendriers

Lieu et coordonnées :

Galerie d’art d’Ottawa
50, pont Mackenzie King, Ottawa, ON, K1N 0C5, CANADA
613.233.8699 | info@oaggao.ca
oaggao.ca

Titre de l’exposition, artistes, dates :

Carbone + lumière. La précision lumineuse de Juan Geuer
Barry Ace, Doug Back, Juan Geuer, Darsha Hewitt, Catherine Richards, Daniel Sharp, Michael Snow, Norman White
Du 9 mars au 18 août 2019

Howie Tsui. Les écuyers de l’anarchie
Howie Tsui
Du 12 avril au 15 septembre 2019

Culture enveloppante
Barry Ace (Anishinaabe [Odawa]), Kerri Clarke (Boon Wurrung), Maree Clarke (Mutti Mutti, Yorta Yorta, Boon Wurrung), Rosalie Favell (Métis), Mitch Mahoney (Boon Wurrung, Barkindji), Molly Mahoney (Boon Wurrung, Barkindji), Wade Mahoney (Barkindji), Meryl McMaster (Cree), Adrian Stimson (Siksika [Blackfoot]), and Vicki West (trawlwoolway)
Du 12 avril au 15 septembre 2019

Cheryl Pagurek. Connexion
Cheryl Pagurek
Du 12 avril au 11 août 2019

Dominic Laporte. Pranayam (Galerie Annexe)
Dominic Laporte
Du 4 avril au 11 mai 2019

Droits d’entrée : gratuit

Heures d’ouverture de la GAO : 9 h à 21 h (tous les jours, sauf les jours fériés)

Service de garde gratuit : les mercredis, de 15 h à 19 h

Vernissage :
Le jeudi 11 avril, de 17 h 30 à 20 h 30
Gratuit et ouvert au public

Évènements à noter:

En conversation : Caroline Langill et Jean Gagnon
Le mercredi 10 avril 2019, de 18 h à 19 h 30
Hall Alma Duncan, niveau 3 (en anglais, avec période de questions bilingue)

Rencontre avec l’artiste Darsha Hewitt
Le jeudi 11 avril 2019, de 19 h 30 à 20 h 30
Hall Alma Duncan, niveau 3 (en anglais)

Rencontre avec l'artiste : Howie Tsui
Le samedi 13 avril 2019, à 14 h (en anglais)

Rencontre avec l'artiste Rosalie Favell
Le dimanche 12 mai 2019, 14 h - 15 h 30
Hall Alma Duncan, niveau 3 

Images :

Carbone + lumière. La précision lumineuse de Juan Geuer :
https://www.dropbox.com/sh/iuv16zo8u05mywh/AABSu6tRF26NvqgvbOOoCSR8a?dl=0

Howie Tsui. Les écuyers de l’anarchie :
https://www.dropbox.com/sh/gkc11900wohfmeu/AABIFlekMjq079gvX_gK14r6a?dl=0

Culture enveloppante :
https://www.dropbox.com/sh/gd3dqfcdcjng34a/AADx1z0EcZ_CgQzykBzdZF1-a?dl=0

Cheryl Pagurek. Connexion :
https://www.dropbox.com/sh/rl5pzg0xokbpwtr/AADsCkdwcP4kHhGyZi6IvDB1a?dl=0

Dominic Laporte. Pranayam :
https://www.dropbox.com/sh/kzvp5lqn3cxlubp/AAD4xlvq7jLQo6vnj5XavA23a?dl=0

Pour les questions médiatiques, pour réserver une entrevue avec des artistes, des commissaires ou une visite des expositions :

Véronique Couillard
Galerie d’art d’Ottawa
613-233-8699, poste 244
vcouillard@oaggao.ca

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO)
Située au centre-ville d’Ottawa, la GAO, récemment agrandie, est à la fois la galerie d’art municipale d’Ottawa et un centre culturel. Son nouvel édifice, conçu par les firmes KPMB Architects et Régis Côté et associés, prend la forme d’un cube lumineux contemporain.

 


Le changement climatique et des instruments de musique faits de glace

OTTAWA —  Le 5 février 2019 — La Galerie d’art d’Ottawa présente le travail de Jesse Stewart, compositeur primé, percussionniste et artiste visuel. L’exposition Jesse Stewart. La débâcle mettra aussi en vedette les œuvres tirées de la Collection Firestone d’art canadien, dont des œuvres par des artistes du Groupe des Sept comme Franklin Carmichael et Lawren S. Harris, rassemblés sous le thème de paysages transformés et changements environnementaux. Le public est invité au vernissage de l’exposition le samedi 9 février 2019 de 14 h à 16 h dans la Salle Firestone au 10, avenue Daly. Jesse Stewart. La débâcle sera en montre du 9 février au 23 juin 2019.

Puisant son inspiration d’œuvres de la Collection Firestone d’art canadien, l’artiste ottavien Jesse Stewart examine le rôle de l’activité industrielle sur les changements climatiques, ainsi que le phénomène connexe de la disparition des glaces. Des œuvres de la Collection Firestone mettent en lumière les activités d’industries comme les mines et les fonderies dans la région ontarienne des Grands Lacs et sur le déglaçage annuel des chenaux de navigation du fleuve Saint-Laurent. Le travail artistique de Jesse Stewart, pour sa part, veut mettre l’accent sur les ressources renouvelables. En employant des matériaux récupérés, bois, verre, plastique ou autre, il attire l’attention sur la nécessité du recyclage créatif pour répondre à l’accélération de la consommation et des modes de fabrication toxiques.

Dans sa réflexion sur les ramifications planétaires de la pollution locale, l’artiste s’intéresse aussi à la fonte des glaciers et des calottes polaires. Des représentations de paysages nordiques tirées de la Collection Firestone d’art canadien ont été jumelées à Glacialis (2010-2019), une vidéo (extrait sonore ici) où Jesse Stewart emploie des instruments à percussion faits de glace. Un sentiment d’urgence et d’éphémérité émerge du constat qui s’impose : la musique de l’artiste se taira lorsque la glace aura fondu. Ayant atteint un point de bascule environnemental, il nous devient nécessaire de méditer les répercussions de nos gestes individuels et collectifs sur l’écologie locale en cette ère de l’Anthropocène.

Jesse Stewart. La débâcle fait partie de la série d’expositions Firestone résonne où des artistes contemporains entrent en relation avec la Collection Firestone d’art canadien. La GAO accueille et présente cette collection au moyen d’expositions temporaires mettant en lumière sa richesse et sa diversité.

Compositeur primé, Jesse Stewart est percussionniste, artiste visuel, éducateur, et activiste. Il fabrique aussi des instruments. Ses installations audiovisuelles, interdisciplinaires de nature, examinent les liens qui unissent les arts visuels et sonores. Il crée surtout des compositions pour percussions et des œuvres pour instruments de sa conception ou à interpréter sur des objets récupérés. En plus de se produire sur scène, Jesse Stewart a animé des douzaines d’ateliers inclusifs d’art et de musique partout au Canada et ailleurs dans le monde. Il occupe actuellement un poste de professeur à l’École d’études en art et culture de l’Université Carleton et de professeur auxiliaire au Département d’arts visuels de l’Université d’Ottawa.

Pour les calendriers

Lieu et coordonnées :
Galerie d’art d’Ottawa
50, pont Mackenzie King, Ottawa, ON, K1N 0C5, CANADA
613.233.8699 | info@oaggao.ca
oaggao.ca

Titre de l’exposition et artistes :
Jesse Stewart. La débâcle
Artistes :
Jesse Stewart, Franklin Carmichael, Alan Collier, Lawren S. Harris, A.Y. Jackson, Claude Picher, Philip Surrey

Dates de l’exposition :
February 9 – June 23, 2019

Droits d’entrée :
Gratuit

Heures d’ouverture :
9 h à 21 h (tous les jours, sauf les jours fériés)

Service de garde gratuit :
Mercredis, de 15 h à 19 h

Vernissage :
Le samedi 9 février 2019, de 14 h à 16 h
Gratuit et ouvert au public

Jour de la famille à la Galerie d’art d’Ottawa :
Monday, February 18, 2019, de 11 h à 15 h
50, entrée du pont Mackenzie King
Des activités pour toute la famille dans le cadre de Jesse Stewart. La débâcle seront offertes gratuitement. Pour tout les âges.

Pour toute question médiatique:
Véronique Couillard
Galerie d’art d’Ottawa
613-233-8699, poste 244
vcouillard@oaggao.ca

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO)
Située au centre-ville d’Ottawa, la GAO, récemment agrandie, est à la fois la galerie d’art municipale d’Ottawa et un centre culturel. Son nouvel édifice, conçu par les firmes KPMB Architects et Régis Côté et associés, prend la forme d’un cube lumineux contemporain.

oaggao.ca


Une collaboration créative entre la Galerie d'art d'Ottawa et Le Royal

OTTAWA —  Le 31 janvier 2019 — Espace créatif est un programme de studio pour les jeunes et les adultes qui vivent des expériences de maladie mentale élaboré en collaboration entre la Galerie d'art d'Ottawa (GAO) et le Centre de santé mentale Royal Ottawa. Le programme offre des activités hebdomadaires d'exploration et de création artistique aux patients ambulatoires de Le Royal à diverses étapes de leur rétablissement, et s'est élargi pour inclure des participants de divers organismes de services voisins qui valorisent la créativité comme outil de mieux-être et de développement communautaire. Le conseiller municipal de la Ville d'Ottawa, Keith Egli, a visité la GAO aujourd'hui pour voir des œuvres créées par des artistes d’Espace créatif.

 « Fier de deux institutions d'Ottawa qui travaillent ensemble pour créer un changement social positif et une prise de conscience. C'est grâce à cette innovation et à cette coopération que nous favoriserons le traitement de la santé mentale et le mieux-être. »

- Keith Egli, conseiller municipal d'Ottawa, Knoxdale-Merivale et président, conseil de santé

«Espace créatif fait partie d'une tendance croissante dans les domaines des arts et de la santé, qui reconnaît que le mieux-être peut découler de la créativité et de la communauté. »

- Alexandra Badzak, Galerie d’art d’Ottawa, directrice et chef de la direction

Mis à l'essai à titre de programme hors site pendant la phase de construction de la GAO, le programme Espace créatif est maintenant offert chaque semaine au Studio de la Galerie. Les activités créatives sont dirigées par l'équipe d’accès communautaire de la GAO et animées par des récréothérapeutes de Le Royal. 

 « En regardant vers l'avenir, Le Royal se concentre sur les soins de santé mentale qui répondent aux besoins des gens là où ils se trouvent - donc travailler avec des partenaires dans l'ensemble de notre communauté qui interagissent avec nos clients de différentes façons pour fournir des soins intégrés à des éléments significatifs de leur vie.  Espace créatif en est un merveilleux exemple ; il donne aux clients l'occasion de s'exprimer et d'apprendre de façon créative tout en faisant partie d'une communauté plus large qui soutient leur mieux-être. »

- Joanne Bezzubetz, présidente et chef de la direction, Le Royal

Espace créatif est conçu pour fournir un environnement de soutien exempt d'étiquettes, dans lequel le bien-être est favorisé par l'exploration créative multidisciplinaire.  Le programme vise également à lutter contre les perceptions sociales négatives de la maladie mentale et à promouvoir le pouvoir de l'art comme outil de mieux-être et de développement communautaire.

 « J'ai toujours été à l'aise d'utiliser l'art et son expression dans le cadre de mon rétablissement. L'espace, les projets et les gens, tant les animateurs de la GAO que mes pairs, m'ont permis d'explorer en toute sécurité, sans porter de jugement, où que je sois sur le plan émotionnel. Ces après-midi sans rendez-vous m'ont aidé à faire la transition de façon indépendante vers le reste de la semaine. »

- artiste, Espace créatif

Le programme, qui a été lancé le 17 décembre lors d'un vernissage de nouvelles œuvres créées par les participants, reçoit l’appui généreux des mécènes James McCrae et Debbie et David Weinstein.

« L'intégration de deux institutions publiques, combinant leurs compétences respectives, pour fournir des soins de santé mentale communautaires et des services de rétablissement est tout à fait impressionnante. De plus, l'inclusion par la GAO des clients de la Mission d'Ottawa témoigne de la capacité de ces programmes à briser les barrières et à offrir des soins de santé véritablement axés sur la collectivité, intégrés et holistiques. »

- James McCrae, mécène

Depuis ses débuts comme projet pilote en 2016 Espace créatif a considérablement grandi et est devenu une halte-accueil très fréquentée. Une fois par semaine, de mai à décembre 2018, 20 participants en moyenne ont assisté aux sessions, pour un total de 440 participants cette année, un nombre qui a beaucoup augmenté par rapport aux 136 participants en 2017.

Fichier Dropbox: exemples d’œuvres
https://www.dropbox.com/sh/iyr4qf0pi038i0o/AABphshFzd249jQ0yUfdS6oXa?dl=0

Pour toute question médiatique, ou pour une entrevue avec Alexis Boyle, commissaire de  l’accès communautaire (GAO), ou notre partenaire Le Royal :

Véronique Couillard
Galerie d’art d’Ottawa
613-233-8699, poste 244
vcouillard@oaggao.ca

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO)
Située au centre-ville d’Ottawa, la GAO, récemment agrandie, est à la fois la galerie d’art municipale d’Ottawa et un centre culturel. Son nouvel édifice, conçu par les firmes KPMB Architects et Régis Côté et associés, prend la forme d’un cube lumineux contemporain.

oaggao.ca


Le généreux legs de la famille Firestone au peuple canadien fête ses 45 ans

OTTAWA —  Le 30 novembre 2018 — Il y a 45 ans, la Collection Firestone d’art canadien (CFAC) devenait publique. Cette importante collection d’art canadien, réunie par O.J. et Isobel Firestone, collectionneurs de la région, est aujourd’hui abritée à la Galerie d’art d’Ottawa (GAO). Le 29 novembre, la GAO a célébré les 45 ans de ce legs lors d’un événement accueillant le maire Jim Watson, Brenda Firestone, fille ainée de feus O.J. et Isobel Firestone, ainsi que le président du Conseil d’administration, Victor Duret, et la directrice et chef de la direction de la GAO, Alexandra Badzak. 

 « Ottawa est fière et se sent privilégiée d’abriter la Collection Firestone d’art canadien, qui représente sans contredit l’une des plus importantes collections qu’il soit d’œuvres du Groupe des Sept et d’autres artistes canadiens de renom. Cette collection, généreusement léguée par la famille Firestone, laisse apercevoir la riche histoire du Canada tout en mettant en relief les plus beaux paysages sauvages du pays. »

– Jim Watson, maire, Ottawa

En 1973, O.J. et Isobel Firestone lèguent leur collection à la Fondation du patrimoine ontarien qui en transfert ensuite la propriété à la Ville d’Ottawa afin d’assurer que la collection demeure accessible au public. Par la suite, la GAO est nommée intendante de la collection et assure depuis l’archivage, la conservation et l’exposition de ses œuvres. La CFAC compte plus de 1 600 œuvres issues de tous les groupes et mouvements régionaux artistiques majeurs du Canada, avec une attention particulière portée au Groupe des sept. La collection inclut également des œuvres d’artistes de grande influence, tels que Lawren Harris, Emily Carr, Paul-Émile Borduas, Marian Scott, Jean-Paul Riopelle, Rita Letendre, et Franz Johnston.

« Ayant immigré au Canada, O.J. Firestone s’est tourné vers la collecte d’œuvres d’art afin de mieux comprendre son pays d’accueil et ainsi guérir des séquelles de la guerre. Il y a 45 ans, O.J. Firestone et sa famille ont pris la décision de léguer au public leur collection de plus de 1 600 œuvres. Aujourd’hui intendante de cette collection, la GAO célèbre cet anniversaire important en offrant l’adhésion à 45 nouvelles familles canadiennes. » 

– Alexandra Badzak, directrice et chef de la direction de la GAO

O.J. Firestone, né en Autriche, était économiste. En 1938, il immigre au Canada. C’est pour honorer son histoire que la GAO offre cette année une adhésion à la Galerie à des familles nouvellement arrivées au Canada.

« Mes parents ont toujours souhaité que notre collection d’art, la Collection Firestone d’art canadien, soit exposée à Ottawa et qu’ainsi, elle soit accessible à un large public. Notre famille est très heureuse que la municipalité et la GAO aient créé cette merveilleuse nouvelle salle où accueillir les œuvres de notre collection. La nouvelle Galerie d’art d’Ottawa, spectaculaire, chaleureuse et accueillante, est l’endroit rêvé pour notre don à la ville. »

– Brenda Firestone

Données sur la Collection Firestone d’art canadien (CFAC)

  • La CFAC est constituée de plus de 1 600 œuvres.
  • Plus de la moitié des œuvres proviennent des membres du Groupe des Sept.  
  • Comparée à d’autres collections d’art canadien de la même époque, la CFAC contient une proportion exceptionnelle d’œuvres de femmes.
  • Une grande majorité des œuvres ont été obtenues directement des artistes qui ont développé des liens avec la famille Firestone.  
  • La famille Firestone collectionnait des œuvres de l’Ontario, du Québec, des provinces de l’Atlantique, des Prairies et des provinces de l’Ouest.  
  • Les œuvres ont été amassées entre le début des années 50 et le milieu des années 80.
  • La collection en entier est passée à la Fondation du patrimoine ontarien en 1973.  
  • La CFAC est passée à la Ville d’Ottawa en 1992, puis a été transférée à la Galerie d’art d’Ottawa à des fins de conservation et d’exposition.  
  • En faisant son legs, la famille Firestone a stipulé que leur collection « devait être exposée et accessible au public dans la région d’Ottawa. »  
  • Depuis 1992, les œuvres de la CFAC ont toujours été exposées en rotation, de façon continue à la GAO.  
  • Des programmes publics et éducatifs, tels que des conférences d’artistes, des projections et des ateliers contribuent à faire valoir la CFAC.

Fichier d’images Dropbox :
- Images de la nouvelle Salle Firestone
- Sélection d’œuvres de la Collection Firestone d’art canadien 
- Photographies de la Maison de la famille Firestone
https://www.dropbox.com/sh/j3xnydcfa225klz/AACik2K5b-fdZZajezN7VyKka?dl=0

Pour toute question médiatique, ou pour une entrevue avec Brenda Firestone ou Alexandra Badzak, veuillez communiquer avec :
Véronique Couillard
Galerie d’art d’Ottawa
613 233-8699, poste 244
vcouillard@oaggao.ca

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO)
Située au centre-ville d’Ottawa, la GAO, récemment agrandie, est à la fois la galerie d’art municipale d’Ottawa et un centre culturel. Son nouvel édifice, conçu par les firmes KPMB Architects et Régis Côté et associés, prend la forme d’un cube lumineux contemporain.

oaggao.ca


LES AMATEURS D’ART D’OTTAWA PEUVENT SE PROCURER UNE ŒUVRE LOCALE LORS DE L’ENCAN D’ART « LE PARTY » DE LA GALERIE D’ART D’OTTAWA

OTTAWA (Ontario), le 30 octobre 2018 C’est le 8 novembre que se tiendra LE PARTY à la nouvelle Galerie d’art d’Ottawa, un événement annuel à ne pas manquer pour les amoureux d’art et de gastronomie. Cette année célèbre à la fois le 30e anniversaire de la Galerie et la première fois que LE PARTY se tient dans ses nouveaux locaux, marquant ainsi le legs et l’avenir de la GAO.

Événement phare de la ville, LE PARTY est un encan d’art par écrit mettant en vedette les œuvres de plus de 65 artistes émergents et établis de la région. Au cours des années, plus de 1 100 artistes ont participé à cet événement.  

« J’ai le plaisir de participer cette année à l’encan d’art. C’est vraiment un honneur de pouvoir appuyer cette magnifique nouvelle galerie et de pouvoir soutenir cette communauté qui a toujours été là pour moi, » partage Philip Craig, artiste local dont le travail a été exposé partout au monde, et qui contribue cette année à l’encan.

Les œuvres choisies cette année incluent des peintures, des sculptures, des pièces de céramique, des photographies, des impressions, des dessins de mode, des œuvres en techniques mixtes, de l’orfèvrerie, des images tirées de film, des performances et des installations. Les invités pourront se prévaloir de la populaire option Achat immédiat, qui permet l’achat sur le champ d’œuvres de l’encan au prix courant. Les prix varient entre 200 $ et 12 000 $.   

« LE PARTY est l'un de nos événements annuels majeurs et attire des centaines d'invités chaque année. Nous voyons les amateurs d'art d'Ottawa, qu'ils soient collectionneurs débutants ou de longue date, célébrer l'incroyable calibre de l'art de la région tout en appuyant la programmation de la Galerie. », affirme Alexandra Badzak, directrice et chef de la direction de la Galerie d'art d'Ottawa. 

LE PARTY amasse des fonds qui servent à appuyer le fonctionnement général de la programmation éducative et des expositions de la Galerie. Les profits permettent à la GAO d’offrir tous les jours plusieurs activités gratuites, comme des programmes éducatifs, des visites guidées, des événements, et le droit d’entrée. Cette levée de fonds a amassé plus de 1,1 million $ au cours des années. Le commanditaire principal cette année est la ZAC du Centre-ville Rideau. Le Germain Hôtels et Ashcroft Homes en sont les commanditaires Or.

Un nouveau partenariat communautaire est lancé cette année lors d'une soirée généreusement commanditée par Ashcroft Homes et Monocle Westboro où les invités auront l'occasion d'avoir un aperçu des pièces mises aux enchères tout en se mêlant au talent artistique d'Ottawa. L'événement aura lieu le jeudi 1er novembre de 17 h à 19 h au 98, chemin Richmond, Ottawa. Toute personne intéressée peut réserver en envoyant un courriel à cette adresse : rsvp@oaggao.ca.

Artistes de l’encan et œuvres :
https://oaggao.ca/fr/biographies-des-artistes-et-les-oeuvres

Foire aux questions :
https://bit.ly/2ERictv

- 30 -

Pour toute demande médiatique, organiser une visite en avant-première, ou pour demander une entrevue, veuillez communiquer avec :

Véronique Couillard
Galerie d’art d’Ottawa
613 233.8699, poste 244
vcouillard@oaggao.ca

Meg Shannon
Global Public Affairs
416 455-4819
mshannon@globalpublic.com

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO)
Située au centre-ville d’Ottawa, la GAO, récemment agrandie, est à la fois la galerie d’art municipale d’Ottawa et un centre culturel. Son nouvel édifice, conçu par les firmes KPMB Architects et Régis Côté et associés, prend la forme d’un cube lumineux contemporain.

oaggao.ca


La Galerie d'art d'Ottawa illumine le pont Mackenzie King avec une œuvre interactive

Ottawa (Ontario), le 24 octobre 2018 – La Galerie d'art d'Ottawa (GAO) invite les membres du public et les médias à célébrer le lancement de l'installation lumineuse Ascension, une œuvre réalisée par le duo The Latest Artists, Andrew et Deborah O'Malley. Représentant 2 ans de travail, cette importante commande d'art public, soutenue par Solotech et Ontario 150, illumine, sur 150 pieds, le pont Mackenzie King à Ottawa.

Ascension est un graphique DEL représentant des ondes qui fournit à la GAO une promenade lumineuse menant le public à l'entrée de la Galerie au 50, pont Mackenzie King. L’intensité croissante de la modulation des ondes, à mesure qu’elles approchent de la porte d’entrée, reflète les hauts et les bas de l’histoire de la Galerie : de l’idée d’une galerie d’art municipale introduite au milieu des années 1960 jusqu’à ses toutes nouvelles installations, en 2018. L’œuvre interactive invite le public dans son sillage, car des lumières bondissent sur le graphique en talonnant gentiment les passants. L’art faisant appel à la lumière a évolué avec la technologie, allant des sculptures à l’éclairage incandescent et au néon jusqu’à l’utilisation de DEL dans les pratiques plus récentes. Ascension est l'une des 11 commandes d'œuvres d'art que la GAO a lancées au cours de son année inaugurale.

Détails de l’évènement :

QUOI :
Fête de lancement pour Ascension, une installation lumineuse réalisée par le duo d’Ottawa The Latest Artists.
Savourez des canapés et des boissons pendant que nous célébrons cette œuvre majeure.

Gratuit et ouvert au public.

QUAND :
Le dimanche 28 octobre 2018
De 15 h à 18 h
Discours à 16 h 30

LIEU :
Galerie d’art d’Ottawa
L’entrée du 50, pont Mackenzie King

À propos de The Latest Artists
The Latest Artists (Andrew et Deborah O'Malley) forment un couple créatif et collaboratif. En tant que duo dynamique, ils s'engagent dans une variété de projets artistiques multimédias.

Images
https://www.dropbox.com/sh/3ux2pwzxircjnv3/AABCSU2MzToRb38F3wUo1lq2a?dl=0

-30-

Pour toute demande médiatique ou pour demander une entrevue :
Véronique Couillard
Galerie d’art d’Ottawa
613 233-8699, poste 244
vcouillard@oaggao.ca

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO)
Située au centre-ville d’Ottawa, la GAO, récemment agrandie, est à la fois la galerie d’art municipale d’Ottawa et un centre culturel. Son nouvel édifice, conçu par les firmes KPMB Architects et Régis Côté et associés, prend la forme d’un cube lumineux contemporain.

oaggao.ca


L’un des designers les plus influents de notre époque dévoile une rétrospective de ses œuvres à la Galerie d’art d’Ottawa

Ottawa (Ontario), le 3 octobre 2018 – Du 11 octobre 2018 au 10 février 2019, la Galerie d’art d’Ottawa fière de présenter Karim Rashid. Forme culturelle, la toute première rétrospective canadienne à grande échelle de l’œuvre du designer iconique. On y retrouvera des concepts qui témoignent d’un langage visuel en constante évolution.

L’exposition comprend plus de 200 conceptions primées et célèbre certaines des créations uniques et des œuvres originales du designer, ancien étudiant de l’Université Carleton.

L'exposition se concentre sur sa conception d'objets utilitaires mais beaux. On y retrouvera entre autres plusieurs objets iconiques tels que la poubelle Garbino et la chaise Oh, tous deux réalisés pour Umbra Canada ; ainsi que certains des meubles modulaires et polyvalents conçus pour l’entreprise BoConcept : la collection Ottawa. Karim Rashid a créé pour Umbra, Sony Ericsson, Hugo Boss, Pepsi, et Eos, parmi tant d’autres.

« La nouvelle GAO s'est engagée à explorer un éventail plus large de pratiques artistiques contemporaines, y compris les percées dans le domaine du design. Conçue par Karim Rashid, designer de renommée internationale ayant étudié dans la région, cette exposition met l'accent sur l'émergence du design comme force créatrice puissante pouvant changer monde.  » — Alexandra Badzak, directrice et chef de la direction, Galerie d’art d’Ottawa

« Ottawa occupe une grande place dans mon cœur. De 1978 à 1982, j'ai terminé mes études de premier cycle à l'Université Carleton et me voilà, 36 ans plus tard, avec une rétrospective à la superbe nouvelle GAO.

Ce sera incroyable de revenir après 25 ans de pratique de design à New York. Les souvenirs de mon temps ne se dissiperont jamais. Je me souviens souvent de mon passage à l'université et de la formation que j'y ai reçue qui m'a permis d'acquérir les compétences nécessaires pour m'aventurer dans le monde et exceller dans la profession du design.

Après toutes ces années, le design est enfin devenu un sujet public, il est donc opportun que la GAO décide d'organiser une exposition où le design peut brouiller la distinction entre art et vie quotidienne. Loin d'Ottawa depuis 36 ans, j'ai voyagé à travers le monde ; j'ai pratiqué à Milan, à Toronto et maintenant à New York. Ces expériences culminent toutes aujourd'hui dans une magnifique rétrospective à la Galerie d'art d'Ottawa, composée de projets issus de 25 années de pratique. Ces retrouvailles sont un beau rappel d'où tout a commencé.  » — Karim Rashid

Événements

Le mercredi 10 octobre, de 18 h à 22 h, l’ouverture de l’exposition sera célébrée en grande pompe lors de la fête d’ouverture à la Galerie d’art d’Ottawa. Cet événement est gratuit et ouvert à tous.

Le designer prononcera une conférence intitulée Analogue contre numérique qui porte sur l’avenir du design, jeudi le 11 octobre à partir de 19 h, dans le Hall Alma Duncan de la nouvelle GAO. Cet événement, qui se déroulera en anglais, requiert l’achat d’un billet et les places sont limitées.
https://oaggao.ca/fr/karim-rashid-conf%C3%A9rence-analogue-contre-num%C3%A9rique

Avant-première médiatique – Réservez votre place en communiquant avec Véronique Couillard (vcouillard@oaggao.ca)

QUAND :
Le mercredi 10 octobre

QUOI :
16 h – 16 h30
Visite guidée, de l’exposition Karim Rashid. Forme culturelle, pour les médias en compagnie du designer Karim Rashid – en anglais
16 h 30 – 17 h
Période de questions avec Karim Rashid
OÙ : Galerie d’art d’Ottawa, 10, avenue Daly

Les médias sont également invités à la conférence du jeudi 11 octobre, de 19 h à 21 h, dans le Hall Alma Duncan de la nouvelle GAO – Réservez votre place en communiquant avec Véronique Couillard (vcouillard@oaggao.ca).

À propos de Karim Rashid
Karim Rashid est l’un des grands de l’industrie du design. Visionnaire, prolifique et unique, il compte à son actif plus de 4 000 designs en circulation, près de 300 prix, et des clients dans plus de 40 pays. Défiant sans cesse toute typologie, il continue de se démarquer comme chef de file parmi les créateurs de sa génération.

Dossier de presse
https://www.dropbox.com/sh/451grzshdmfndvd/AABdNaTIn85G62m3ENQtxGxNa?dl=0

-30-

Pour toute demande médiatique ou pour demander une entrevue, veuillez communiquer avec :
Véronique Couillard
Galerie d’art d’Ottawa
613 233-8699, poste 244
vcouillard@oaggao.ca

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO)
Située au centre-ville d’Ottawa, la GAO, récemment agrandie, est à la fois la galerie d’art municipale d’Ottawa et un centre culturel. Son nouvel édifice, conçu par les firmes KPMB Architects et Régis Côté et associés, prend la forme d’un cube lumineux contemporain.
oaggao.ca


La Galerie d’art d’Ottawa lance L’Art autochtone contemporain en salle de classe

Ottawa (Ontario) – Le 26 septembre 2018 – La Galerie d’art d’Ottawa (GAO) annonce le lancement du programme L’Art autochtone contemporain en salle de classe et de la publication qui l’accompagne. Ces deux projets connexes visent à fournir aux enseignants de niveaux élémentaires et secondaires, des plans de leçons conçus par des artistes autochtones contemporains et liés au curriculum. L’objectif est de contribuer à l’acquisition de compétences culturelles, d’encourager le respect pour les peuples autochtones, et de développer la pensée critique face au colonialisme chez les élèves.

« L’art autochtone contemporain en salle de classe représente la première contribution durable de la GAO, parmi d’autres à venir, issue de l’appel à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada. Par l’art contemporain et la création artistique, nous pouvons découvrir l’étendue et la complexité des histoires et des cultures autochtones et ainsi, peut-être, repositionner notre regard sur le monde. » - Alexandra Badzak, directrice et chef de la direction, Galerie d’art d’Ottawa

Jaime Koebel, Métisse et Crie de la région d’Ottawa, et Barry Ace, de la nation Anishinaabe, sont deux artistes qui réagissent aux expériences contemporaines par leur pratique artistique, tout en conservant des liens étroits à leurs appris culturels et au territoire. Tous deux pédagogues invétérés, ils ont chacun créé une leçon en arts pour le contexte scolaire inspiré du langage visuel de leur pratique créative respective et avec le but d’adresser des questions directives précises.

Publié sous la direction de Stephanie Nadeau, chef des programmes publics, éducatifs et communautaires de la GAO, l’ouvrage contient des textes de David Garneau (Métis), professeur agrégé du département d’arts visuels de l’Université de Régina, et de Wahsontiio Cross, artiste, historienne de l’art et éducatrice en arts visuels du territoire Kahnawake Kanien’kehá:ka, au Québec. On y retrouve également des ressources pour les enseignants, notamment des plans de leçon, des feuilles de travail, et des reproductions d’œuvres, ainsi que des exemples de créations artistiques d’élèves, de points de discussion et de suggestions de lectures.

L’ouvrage sera distribué par ABC Livres d’art Canada et se vendra à la boutique OAG Shop au coût de 22 $.

Art autochtone contemporain en salle de classe est également disponible en ligne :

https://oaggao.ca/fr/l%E2%80%99art-autochtone-contemporain-en-salle-de-classe
ISBN 978-1-894906-55-5
Édition : Galerie d’art d’Ottawa

La Galerie d’art d’Ottawa reconnaît le soutien financier du Conseil des arts de l’Ontario, un organisme du gouvernement de l’Ontario. Art autochtone contemporain en salle de classe a également été rendu possible grâce à une bourse de la Fondation communautaire d’Ottawa.

-30-

Pour toute question médiatique ou pour obtenir une copie du livre, veuillez communiquer avec :
Véronique Couillard
Galerie d’art d’Ottawa
613 233-8699, poste 244
vcouillard@oaggao.ca

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO)
Située au centre-ville d’Ottawa, la GAO, récemment agrandie, est à la fois la galerie d’art municipale d’Ottawa et un centre culturel. Son nouvel édifice, conçu par les firmes KPMB Architects et Régis Côté et associés, prend la forme d’un cube lumineux contemporain.
oaggao.ca


Nouveau partenariat entre la Galerie d’art d’Ottawa et l’institut canadien du film

OTTAWA (Ontario), LE 6 SEPTEMBRE 2018 La Galerie d’art d’Ottawa (GAO) a annoncé un nouveau partenariat avec l’Institut canadien du film (ICF).

La GAO devient le nouveau port d’attache de plusieurs festivals de l’ICF, incluant le Festival international d’animation d’Ottawa, le Festival du film de l’Union européenne et le Festival du film de l’Amérique latine. Afin de concrétiser ce partenariat, le Festival international d’animation d’Ottawa organise Night Owl, une soirée interactive débordante d’activités, de performances et d’explorations qui se tiendra le 29 septembre à la GAO.

L’ICF et la galerie ont commencé à collaborer dès les débuts du projet de renouvellement de la GAO pour travailler ensemble le design et les composantes du Hall Alma Duncan. C’est d’ailleurs l’ICF qui, pour l’achat des équipements de la salle, a recommandé les services de Paul Davis et de Markus Lemm, experts-conseils en technologie des images en mouvement.

« La GAO a comme mandat d’être la référence à Ottawa en matière d’arts visuels ce qui inclut sans contredit la cinématographie. Nous nous réjouissons de lancer ce partenariat avec l’ICF, et tout particulièrement de le faire dans le Hall Alma Duncan, » partage Alexandra Badzak, directrice et chef de la direction de la Galerie d’art d’Ottawa. « Cette salle est l’endroit rêvé pour notre collaboration puisqu’on y fait valoir l’image sous toutes ses formes tout en y célébrant Alma Duncan, cinéaste, animatrice et artiste pionnière d’Ottawa. »

« L’art de l’image en mouvement a trouvé sa place à la nouvelle Galerie d’art d’Ottawa, » renchérit Tom McSorley, directeur général de l’Institut canadien du film. « L’ICF est fier de voir ses festivals annuels de films, tant canadiens qu’internationaux, présentés pour le public en partenariat avec la Galerie d’art d’Ottawa dans le Hall Alma Duncan, une magnifique salle de projection à la fine pointe de la technologie. »

Le Hall Alma Duncan, pouvant accueillir 245 invités assis et s’ouvrant sur une terrasse, est une salle polyvalente de 4 000 pieds carrés, équipée de projecteurs analogiques et numériques de haute technologie. La salle doit son nom à Alma Duncan (1917-2004), une artiste et animatrice qui a travaillé dans la région d’Ottawa pendant la plus grande partie de ses 60 ans de carrière.

Alma Duncan est connue pour ses portraits en peinture et ses compositions abstraites, ses illustrations de la nature à la mine et à l’encre, et ses dessins au charbon, tout particulièrement ses évocations primées d’industries et d’usines de munitions à l’époque de la guerre. Elle a de plus créé des films d’animation image par image avec des marionnettes faites main pour l’Office national du film du Canada et pour Dunclaren Productions, une compagnie fondée avec Audrey MacLaren, sa partenaire de longue date.

- 30 -

Pour toute question médiatique ou pour organiser des entrevues, veuillez communiquer avec :

Véronique Couillard
Galerie d’art d’Ottawa
613 233-8699, poste 244
vcouillard@oaggao.ca

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO)

Située au centre-ville d’Ottawa, la GAO, récemment agrandie, est à la fois la galerie d’art municipale d’Ottawa et un centre culturel. Son nouvel édifice, conçu par les firmes KPMB Architects et Régis Côté et associés, prend la forme d’un cube lumineux contemporain.

 



Douglas Coupland dévoile en grande première sa dernière œuvre, Portrait national, à la nouvelle Galerie d’art d’Ottawa

Ottawa, ON (21 juin 2018) - Le romancier et artiste de renom Douglas Coupland dévoilera sa plus récente œuvre, Portrait national, à la Galerie d’art d’Ottawa le 29 juin 2018. En partenariat avec la maison Simons, l’artiste a créé des portraits en format 3D de Canadiens et Canadiennes d’aujourd’hui.

Dans Portrait national, les portrais imprimés en 3 dimensions sont disposés en une forme de jardin, les visages tournés vers le haut, vers le soleil et vers l’avenir. Des finis dorés et argentés font ressortir les éléments de la sculpture qui sont disposés sur des socles, d’où, comme le décrit Coupland, « ils détournent l’esthétique de la présentation commerciale ».

« Nous sommes très heureux de présenter pour la première fois Portrait national de Douglas Coupland, commandé par Simons, à la nouvelle Galerie d'art d'Ottawa pendant la fête du Canada et tout l'été dans la capitale nationale. Cette nouvelle œuvre audacieuse de l'un des plus importants artistes contemporains et critiques culturels du Canada entraîne le spectateur dans un spectacle de visages reflétant non seulement une diversité d'expériences, mais aussi la démocratisation et la prolifération du portrait. »

-Alexandra Badzak, Galerie d’art d’Ottawa, directrice et chef de la direction

Cette installation de grande envergure est composée de plusieurs centaines de portraits imprimés en trois dimensions, provenant de la numérisation du visage de bénévoles qui se sont présentés lors d’une tournée de différents magasins Simons à travers le pays. Ce projet artistique participatif s’est tenu de juillet 2015 à avril 2017 et s’est arrêté dans neuf villes : Québec, Montréal, Edmonton, Vancouver, Mississauga, Ottawa, Calgary, Yellowknife et Halifax. Les participants et participantes ont reçu leur propre buste imprimé en 3D de la taille d’une main.

Ce projet est une commande de Simons, à l’image de leur engagement envers les arts et la culture régionaux, et sert à illustrer leur expansion à travers le Canada. Comme le précise le président Peter Simons, « Portrait national est bien plus qu’un simple projet Simons; grâce à la tournée de ville en ville, il est rapidement devenu une œuvre d’art nationale. Les gens étaient éblouis de faire l’expérience d’une technologie qui imprimait leur propre image en trois dimensions. Dévoiler Portrait national dans la capitale nationale est donc très approprié ».

Présenté par Simons, en partenariat avec la Galerie d’art d’Ottawa

Dates de l’exposition : du 29 juin au 19 août 2018

Le projet en chiffres

1700 têtes numérisées

1000 têtes utilisées dans l’œuvre

70 kilomètres de filament en plastique biodégradable utilisé

11 mois pour imprimer toutes les composantes de la sculpture

15 imprimantes 3D utilisées

-30-

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO)

Située au centre-ville d’Ottawa, la GAO, récemment agrandie, est à la fois la galerie d’art municipale d’Ottawa et un centre culturel. Son nouvel édifice, conçu par les firmes KPMB Architects et Régis Côté et associés, prend la forme d’un cube lumineux contemporain.


Pour toute question d’ordre médiatique ou pour organiser des entrevues, veuillez communiquer avec :

Véronique Couillard

Galerie d’art d’Ottawa

613-233-8699, poste 244

vcouillard@oaggao.ca

Andrea Chrysanthou

Global Public Affairs

416-797-8194

achrysanthou@globalpublic.com

---

À propos de Simons

Simons a été fondé par John Simons comme magasin de marchandises sèches à Québec en 1840 et s'est depuis bâti une réputation comme étant une marque de mode accessible et inspirante. Simons est dirigé par les frères Peter et Richard Simons, qui poursuivent l'héritage familial et l'engagement de la marque à cultiver la créativité et à construire des relations de valeur avec ses employés, ses partenaires et ses clients. Les 15 magasins Simons offrent des environnements captivants et originaux qui inspirent les clients par la mode, l'art et l'architecture.


POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

LA NOUVELLE GALERIE D’ART D’OTTAWA ALLUME SON PHARE AU CŒUR DU CENTRE-VILLE D’OTTAWA

Le maire Jim Watson déclare que la nouvelle galerie est « un point de rassemblement central pour notre communauté artistique dynamique, florissante et diversifiée. »


OTTAWA, ON, 28 AVRIL 2018 – La nouvelle Galerie d’art d’Ottawa (GAO) a ouvert ses portes au public aujourd’hui, inaugurant ainsi un nouveau centre culturel dans la ville. L’ouverture marque un moment important pour la communauté artistique et pour le paysage culturel d’Ottawa qui se voit maintenant doté de salles d’expositions en mesure d’accueillir des projets spéciaux, la collection permanente de la GAO et la Collection Firestone d’art canadien.

En plus de ses nouveaux espaces agrandis, la GAO inaugure aussi une exposition remarquable qui met en vedette la riche histoire artistique de la région. Àdisòkàmagan / Nous connaître un peu nous-mêmes / We’ll all become stories est une exposition décisive d’une ampleur inégalée qui rend hommage à plus de 6 500 ans de pratique artistique à Ottawa-Gatineau.

« L’Ontario salue cet ajout important à la scène culturelle d’Ottawa, » a déclaré Mme Daiene Vernile, ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport. « Le nouvel espace agrandi de la Galerie d’art d’Ottawa, ouvert à tous, permettra de mettre en valeur le vaste éventail d’art canadien historique et contemporain. »

« L’ouverture de la nouvelle Galerie d’art d’Ottawa marque une étape importante pour l’histoire et pour la culture de notre ville. La GAO, nouvellement agrandie, sera un point de rassemblement central pour notre communauté artistique dynamique, florissante et diversifiée. Toutes nos félicitations aux leaders du secteur culturel local qui ont travaillé avec acharnement en partenariat avec la Ville afin de rendre réel cette vision née il y a trente ans. C’est grâce à la collaboration entre la GAO, les partenaires communautaires et les trois paliers de gouvernement, qu’Ottawa possède aujourd’hui l’endroit idéal pour ses œuvres d’art les plus importantes; un endroit où partager, avec ses citoyens et les visiteurs de partout au monde, ses trésors canadiens. » – Jim Watson, maire, Ville d’Ottawa

La nouvelle GAO représente un investissement culturel important, proposant six étages et plus de 55 000 pieds carrés d’espace programmable. L’éblouissant nouvel immeuble contemporain, qui permet d’entrevoir le cœur du centre-ville, comprend des salles d’exposition conçues pour accueillir des expositions historiques, contemporaines et itinérantes périodiques, un studio d’art, deux terrasses sur les toits, une grande salle multifonction et un café, le tout dans un environnement entièrement aménagé pour un accès facile. La nouvelle GAO propose des entrées pleinement accessibles, des salles de toilettes unisexes et un service de garde d’enfants gratuit les mercredis soir ainsi que lors de vernissages. L’entrée à la nouvelle GAO est toujours libre et ses heures d’ouverture sont de 9 h à 21 h, et ce, tous les jours.

« Imaginée en tenant compte du principe de connexion, par sa magnifique architecture et par l’approche qu’elle adopte envers la collectivité, la nouvelle Galerie d’art d’Ottawa affiche l’importance des liens. La GAO est accessible et élimine les obstacles empêchant la participation; l’entrée y est gratuite; les heures d’ouverture, attirantes. C’est une galerie qui accueille la diversité, une galerie conçue pour tous et toutes. » – Alexandra Badzak, directrice et chef de la direction de la GAO

La GAO fait partie d’un édifice polyvalent qui comprend aussi un complexe résidentiel privé à fins multiples, les condominiums Arthaus de DevMcGill, ainsi qu’un hôtel-boutique du Groupe Germain Hôtels.

- 30

Pour toute question d’ordre médiatique ou pour organiser des entrevues, veuillez communiquer avec :

Véronique Couillard
Galerie d’art d’Ottawa
613-233-8699, poste 244
613-291-1358
vcouillard@oaggao.ca


Andrea Chrysanthou
Global Public Affairs
416-797-8194
achrysanthou@globalpublic.com


La Galerie d’art d’Ottawa (GAO)
Située au centre-ville d’Ottawa, la GAO, récemment agrandie, est à la fois la galerie d’art municipale d’Ottawa et un centre culturel. Son nouvel édifice, conçu par les firmes KPMB Architects et Régis Côté et associés, prend la forme d’un cube lumineux contemporain.


Cliquez sur le titre du communiqué pour la copie PDF.

La Galerie d'art d'Ottawa révèle l’équipe derrière le café Jackson
Le 21 février 2018

La Galerie d’art d’Ottawa inaugure son agrandissement le 28 avril
Le 30 janvier 2018

Premier catalogue en son genre – une exploration visuelle de l’art produit depuis 6 500 ans dans la région d’Ottawa-Gatineau.
le 30 Novembre 2017


POUR TOUTE DEMANDE MÉDIATIQUE, COMMUNIQUEZ AVEC :


Véronique Couillard, gestionnaire, médias et relations publiques
vcouillard@oaggao.ca
613-233-8699 poste 244

Amity Bradbury, coordonnatrice, communications et marketing
abradbury@oaggao.ca
613-233-8699 poste 235