Les expositions du printemps et d’été 2022 de la Galerie d’art d’Ottawa : puissants messages et perspectives diverses

La saison comporte de nombreuses premières : la première exposition solo d’une artiste Anishinābe à la GAO ; le premier partenariat d’installation entre la GAO et le Musée des beaux-arts du Canada ; la première grande installation solo du romancier graphique Stanley Wany ; et la première exposition de Robert Kautuk au Canada.

OTTAWA ON, 13 avril 2022 – Le vendredi 22 avril, la Galerie d’art d’Ottawa (GAO) invite le public à célébrer l’inauguration de sept nouvelles expositions lors de son premier vernissage en personne depuis le début de la pandémie. Les artistes en vedette livrent des messages puissants et diversifiés par le biais d’installations interactives, de sculptures, de vidéos, de dessins et de peintures, et dévoilent des histoires cachées, rendent hommage aux familles, approprient et réapproprient, et remettent en question les rôles identitaires, tout en invitant à réfléchir collectivement aux responsabilités partagées.

Une série d’installations au 4ème étage explore les impacts actuels du colonialisme à partir de perspectives partagées et uniques. Dans l’installation multimédia À ces âmes qui ont choisi la mer de l’artiste québécois Stanley Wany, un enregistrement vidéo immersif de vagues de l’océan Atlantique est joint à des représentations sculptées approximatives des compartiments dans lesquels étaient entreposés des êtres humains sous le pont des navires servant à transporter des esclaves, tandis que des œuvres sur papier rappellent la dislocation engendrée par ces identités, ces histoires, ces ancêtres perdus. Première exposition solo par une artiste Anishinābe à la GAO, La rébellion de mes ancêtres, présente le travail de Jobena Petonoquot. Perlages, textiles, installations, gravures et photographies rendent hommage à la rébellion des ancêtres de l’artiste. Le grand-père de Petonoquot s’est rebellé contre le colonialisme en pratiquant la chasse – même si elle était interdite par les puissances coloniales – ce qui a permis la survie des modes de connaissance autochtones. L’œuvre M. et Mme Andrews sans leur tête, de l’artiste Yinka Shonibare, internationalement connu pour son exploration du colonialisme et du post-colonialisme, retire le couple britannique de son identité sociale, économique et politique. Dépourvus de tête et habillés de coton ciré néerlandais taillé à la mode de la noblesse du XVIIIe siècle, les personnages deviennent l’expression de l’indépendance, la richesse, la résilience culturelle, la force et l’identité de l’Afrique. Cette installation est le fruit d’un premier partenariat entre la GAO et le Musée des beaux-arts du Canada.

Au 3e étage, l’exposition Glaces obscures présente des photographies, des peintures et des vidéos portant sur les glaces et les territoires de l’arctique, ainsi que sur les communautés concernées et leurs expériences. Robert Kautuk fait appel à la technologie des drones pour capter des photographies et des vidéos aériennes de sa communauté. L’un des moteurs du Clyde River Knowledge Atlas, une plateforme numérique qui consigne et documente le savoir traditionnel et soutient la recherche menée d’initiative inuite et communautaire, Kautuk œuvre à l’Ittaq Heritage and Research Centre. Peintre et photographe reconnue, Leslie Reid a retracé les vols cartographiques de son père, entrepris dès le début de la Guerre froide et menés pour l’Aviation royale canadienne, et a ainsi peu à peu à peu pris conscience des effets du colonialisme sur le Nord. Le vernissage du 22 avril 2022, Journée de la Terre, comprendra un programme spécial sur le changement climatique, qui a un impact profond sur le savoir inuit.

Dans la Galerie Firestone, l’exposition Paysage, perte, et patrimoine de Don Kwan, un artiste queer d’Ottawa et sino-canadien de troisième génération, explore la notion d’inclusion et d’exclusion à travers l’histoire de sa famille, les célèbres propriétaires du restaurant Shanghai sur la rue Somerset à Ottawa. Des paysages canadiens choisis par Kwan, issus de la Collection Firestone d’art canadien (CFAC), sont présentés aux côtés d’une lanterne de palais transformée, d’une installation de chaises Muskoka et d’un tryptique de boîtes lumineuses contenant des photographies de l’artiste entouré de la nature canadienne. Toutes ces pièces mènent à la même question pour l’artiste : à quoi peut ressembler l’appartenance au paysage canadien ?

« Notre vernissage du printemps célèbre sept expositions extraordinaires à l’occasion de la Journée de la Terre – une journée pour reconnaître la beauté et l’abondance de ce corps céleste que nous appelons notre maison, mais aussi un moment pour reconnaître que notre planète est en difficulté. De la crise climatique aux conflits permanents engendrés par la colonisation et le racisme, en passant par la pandémie persistante, nous avons de grands défis à relever. Nous pouvons heureusement compter sur les artistes qui, par leur travail, racontent des histoires importantes, nous aident à ne pas oublier et nous permettent d’expérimenter différentes perspectives afin de pouvoir individuellement et collectivement avancer sur une meilleure voie. » – Alexandra Badzak, direction et chef de la direction, Galerie d’art d’Ottawa

La GAO inaugurera également l’exposition Nature humaine, à la Galerie Annexe, qui présente les œuvres de Jemimah Lorissaint, Peter Shmelzer et Sharon Vanstarkenburg, des artistes qui examinent et redéfinissent le portrait en remettant en question les normes sociales relatives au genre. De plus, l’exposition D’envergureprésente des œuvres réalisées par des pensionnaires de soins de longue durée du Centre de santé Perley au cours de la pandémie.

Le thème Votre art, ICI, et vous aussi (finalement) ! donnera le ton pour les festivités du vendredi 22 avril, un évènement gratuit et ouvert au public qui célébrera les sept expositions en compagnie d’artistes. La soirée comprendra des rafraîchissements, des annonces, une présentation des acquisitions récentes, une performance de la bien-aimée China Doll d’Ottawa, suivie d’une surprise et un programme spécial sur le changement climatique en lien avec l’exposition Glaces obscures dans le Hall Alma Duncan. Plus d’informations et lien d’inscription ici.

Pour les calendriers :

Galerie d’art d’Ottawa
10, avenue Daly
Heures d’ouverture: de 10 h à 18 h, du mercredi au dimanche.
L’entrée est GRATUITE
Vernissage des expositions du printemps 2022, à la GAO
Vendredi 22 avril 2022, de 18 h 30 à 22 h
GRATUIT, informations et inscription :
Vernissage des expositions du printemps 2022 | La Galerie d’art d’Ottawa (oaggao.ca)

À ces âmes qui ont choisi la mer
Artiste :Stanley Wany
26 mars 2022 – 14 août 2022
Commissaire : Catherine Sinclair

Jobena Petonoquot. La rébellion de mes ancêtres | Nid Ànike-mishòmisibaneg Od-Àbimìtàgewiniwà
Artiste : Jobena Petonoquot
6 mars 2022 – 14 août 2022
Commissaires : Rebecca Basciano, commissaire, GAO; Lori Beavis, commissaire invitée, directrice générale du Centre d’art daphne

M. et Mme Andrews sans leur tête
Artiste : Yinka Shonibare
26 mars 2022 – 14 août 2022
Commissaire : Rachelle Dickenson, GAO

Glaces obscures. Leslie Reid et Robert Kautuk | ᓯᑯ ᕿᕐᓂᖅᓯᓯᒪᔪᖅ: ᓕᐊᔅᓕ ᕇᑦ ᐊᒻᒪ ᕌᕗᑦ ᑲᐅᑐᖅ
Artistes : Leslie Reid et Robert Kautuk | ᓕᐊᔅᓕ ᕇᑦ ᐊᒻᒪ ᕌᕗᑦ ᑲᐅᑐᖅ
23 avril 2022 – 26 février 2023
Commissaire : Rebecca Basciano | ᐸᖅᑭᒡᓯᔨ ᐃᑦᑕᕐᓂᓴᒃᑯᕕᖕᒥᒃ: ᕇᐱᑲ ᐸᓯᐊᓄ, ᐸᖅᑭᒡᓯᔨ ᐃᑦᑕᕐᓂᓴᒃᑯᕕᖕᒥᒃ

Don Kwan. Paysage, perte, et patrimoine | 关日安 风景、遗失及传承
Artiste : Don Kwan
22 février 2022 – 22 janvier 2023
Commissaires : Don Kwan, Meghan Ho et Catherine Sinclair

Images et informations :
https://www.dropbox.com/sh/5qna762zxx4ddb6/AADZCZcB6m1XltmdFwQ1qLhba?dl=0

– 30 –

Pour toute question d’ordre médiatique, communiquez avec :

Véronique Couillard
Responsable, relations médiatiques, publiques et francophones
vcouillard@oaggao.ca

613-291-1358

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO)
Située au centre-ville d’Ottawa, sur les territoires traditionnels de la Nation Anishinābe, la GAO, est à la fois la galerie d’art municipale d’Ottawa et un centre culturel. Son nouvel édifice, conçu par les firmes KPMB Architects et Régis Côté et associés, prend la forme d’un cube lumineux contemporain.

Accueil | La Galerie d’art d’Ottawa (oaggao.ca)

La GAO reçoit des fonds du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de l’Ontario et de la Ville d’Ottawa.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Courriel

La GAO est ouverte de 10 h à 18 h le mercredi, vendredi, samedi et dimanche, et ferme à 21 h le jeudi. L’entrée à la GAO est toujours GRATUITE.